De la feuille à la création d'un personnage.

13-01-2011

Dans un article précédent, je vous présentais la création, pas à pas, d'un personnage de Warhammer 1ère édition. Le but premier était de proposer un exemple de création de personnage, mais il n'est pas encore tout à fait complet.

Certes, nous avons là un personnage "jouable", car pour peu que vous lui trouviez un nom, vous pourrez participer à une table avec votre fiche. Mais il serait bien fade de n'avoir rien d'autre à proposer.

Dans cet article donc, je m'en vais tenter une création du "rôle" de ce personnage, à partir de sa fiche de personnage. C'est une méthode que j'emploie fréquemment quand je souhaite me laisser porter par le système, le hasard, et/ou que je n'ai pas spécialement beaucoup d'idée de quoi jouer.

La carrière et la vocation ne sont pas innées.

Il faut donc leur trouver une petite explication. Je décide de commencer par la carrière et la vocation, parce que c'est ce qui me semble être le plus simple. Libre à tout un chacun d'aborder la chose par le bout qu'il souhaite. L'important, c'est de se lancer.

J'ai donc un Filou, et plus précisément, un Contrebandier. Sa vie doit être plutôt dure, les autorités n'étant pas tendres avec ce genre de commerce. C'est donc un homme débrouillard et méfiant. Je dis "homme", mais si vous voulez en faire une femme libre à vous, c'est un choix tout à fait arbitraire en ce qui me concerne.

Comment en est-il arrivé là ?

Une bonne question : je vais donc décider de la réponse. C'est là tout le pouvoir de celui qui crée un personnage, et voilà ce que j'en dis.

Et voilà ! Ce n'est pas grand chose, et je n'ai rien inventé d'extraordinaire. Je suis seulement parti d'une petite base, pour lui donner plus de largeur, de relief... bref. Continuons.

Les caractéristiques et les compétences en disent long.

Si la carrière de mon Filou permet d'imaginer toute une vie derrière lui, les caractéristiques et les compétences définissent plutôt ce qu'il est lui, en cet instant : son caractère, sa vision des choses, et toutes ces petites choses qui feront de lui un peu plus qu'un gros background du style "gros pavé de texte imbuvable".

Les caractéristiques lui donnent un profil plutôt habile au combat (39% en Corps à corps) et rapide (38% en Initiative). Sa dextérité est plutôt correcte pour un humain (32%). Quand je vous disais qu'il était plutôt du genre "débrouillard" !

Alors certes, il n'est pas l'intelligence née (avec son 27%), mais c'est quelqu'un de très calme (38%) : ce qu'il ne comprend pas, il l'analyse tranquillement, en étant capable d'attendre et de patienter. Mais, quoi qu'il en soit, il se rattrape un peu avec de la parlote (et son 34% en Sociabilité).

Nous avons donc :

Si j'ajoute à cela qu'il fait son bon mètre 88, on peut dire qu'il a un certain charisme, une certaine prestance. Il a dû éviter quelques combats grâce à ça. Tiens, d'ailleurs, il a la compétence "endurance à l'alcool" : je peux donc considérer qu'il sait obtenir les informations qu'il souhaite par le biais d'une soirée à la table d'une taverne.

C'est même sans doute comme cela qu'il doit récolter des contrats et mener à bien ses affaires : en étant quelqu'un de calme, qui sait éviter les ennuis, et, en cas de problèmes, se défendre tout seul.

Une autre compétence peut être exploité, il s'agit d'alphabétisation. Il est plutôt rare pour un contrebandier de savoir lire et écrire, et c'est sans doute ce qui le distingue le plus des autres. Il n'est pas impossible qu'il se soit attiré les bonnes grâces de la guilde des contrebandiers en se servant de cette compétence. Après-tout, avoir quelqu'un qui sait lire et écrire peut être vital pour une organisation qui a tout à gagner à ce qu'un minimum de gens soient au courant : seul les lettrés peuvent ainsi obtenir les faveurs de la hiérarchie.

Les dotations sont la source d'anecdotes.

Une barque et un attelage, voilà qui n'est pas commun ! En tout cas, c'est quelque chose que j'ai très rarement eu pour mes personnages de Warhammer. Comment puis-je l'exploiter ?

Tout d'abord, cela cadre avec l'idée que ses parents soient des pêcheurs plutôt que des fermiers : la barque vient de là. Quant à l'attelage, cela s'explique par le besoin de transporter le poisson vers les marchés de la capitale.

Mais ça, c'est le passé. Comment puis-je l'inclure dans le présent de mon personnage ? A quoi lui servent-ils ? Je vous avoue que je sèche un peu, à l'instant où j'écris cette phrase. Heh, tout n'est pas forcément simple à expliquer ! Vous avez des idées ? Postez-les en commentaire !

Le Meneur a voix au chapitre.

Pas mal, pour un homme d'à peine 23 ans et contrebandier. Bien entendu, tout cela dépend aussi du Meneur : peut-être cela cadre-t-il avec son prochain scénario ? Peut-être a-t-il un rôle particulier à donner à votre personnage ?

N'oubliez pas que vous allez jouer avec d'autres joueurs, qui ont chacun leur personnage. Peut-être serait-il bon de voir ce qui peut être mis en commun, ce qui peut permettre de faire des liens entre eux, bref, de donner un "esprit de groupe" avant même le début de la première partie. C'est quelque chose que je trouve généralement très motivant : voir une table de joueurs commencer à discuter sur "qui fait quoi" dans le groupe !

En tout état de cause, ce sera toujours le meneur qui tranchera. Il n'est pas forcément nécessaire de marchander tout un tas de trucs avec lui : vous n'êtes pas le seul joueur à sa table, et trop attirer l'attention pourrait créer un déséquilibre dans le groupe. Ce qui serait dommage.

Dernière petite chose...

Je n'ai pas tout pris en compte pour donner vie à ce personnage : qu'importe, il deviendra réellement "mon" personnage lorsque j'aurai l'occasion de le jouer autour d'une table. Rien ne vaut une partie réelle pour donner du cœur, une âme, à votre petite création. Mouahahahaha...

Vous l'avez sans doute remarqué, mais je n'ai toujours pas donné de nom à ce personnage. A dire vrai, comme je ne vais pas le jouer (ou alors pas tout de suite), je n'y ai pas vraiment réfléchi. Pourtant, donner un nom est une étape importante : heh, tout le monde va l'appeler comme ça le restant de ses jours !

Quand je cherche à donner un nom, j'essaye de relire toute la fiche de mon personnage, de comprendre son caractère, son histoire... et je me demande comment ses parents ont-ils pu le nommer.

Mais donc, je vous présente "Bertram", un "honnête marchand", calme et affable, qui sait lever le coude avec les filles des quais, et qui pourra sans doute aller chercher l'objet de vos désirs - à plus forte raison si ce dernier est interdit, et, surtout, si vous avez la bourse généreuse.

Et dans un prochain article, je pense partir, non pas du livre puis de la feuille de personnage, mais d'une illustration, d'une image, bref, à partir d'un visuel. Si vous avez des propositions, j'y suis ouvert !