Le Fléau des ombres, Tome 1

20-01-2012

Vu que je suis dans l'univers D&D et après une critique de Magefeu sur mon blog, autant enchaîner avec une petite critique du comics D&D : Dungeons & dragons, tome 1 : le fléau des ombres (s'il y a un petit décalage de publication entre les deux billets alors que je les ai écris à la suite, c'est dû à la relecture que subissent mes billets sur b2rolistes, parce que paraît que je fais quelques fautes).

Coïncidences ou pas, le comics D&D est aussi publié par Milady, mais Milady Graphics cette fois.

Alors habituellement je n'aime pas trop acheter des comics (ça vaut aussi pour les BD ou pour les mangas exception faite des GUNNM ), parce qu'au vu du prix (12,90 euros dans le cas du "fléau des ombres"), du faible nombre de pages et du fait que la plupart du temps au bout de 45 minutes je suis déjà à la dernière page, je me sens floué. Mais là, un comics D&D, je ne pouvais pas ne pas l'acheter, alors au diable la pingrerie et hop, le voilà dans ma bibliothèque (je pense d'ailleurs avoir poussé un petit cri de joie en le voyant en rayon, l'avoir pris religieusement et être allé voir ma moitié en lui disant tout excité "regarde, regarde, il y a le comics de D&D").

Coïncidence à nouveau, ma critique va beaucoup ressembler à celle de Magefeu. On est en effet en face d'un comics qui cumule tous les poncifs de D&D4 : une halfelin roublarde, une sorcière forcément tieffelin, un chef de groupe humain chevalier, un prêtre raleur et paladin, un elfe rôdeur type Legolas....

Quand à l'histoire, c'est digne d'un scénario officiel D&D. Autant dire que voilà quoi...

Par contre les dessins sont très bien fait, très jolis. Et effectivement, il n'y a pas de doute, c'est du D&D : des vilains orcs ou esprits de la grisombre, de bons gros combats (avec des BOUM, des BAAF, des KRACK), des méchants qui veulent détruire le monde, un changeforme et aussi un peu d'humour - d'ailleurs bienvenu - qui donne toute sa saveur au comics... Ah, et il ne faudrait pas oublier la petite romance à peine entre-aperçue (ben oui c'est plus mystérieux comme ça) entre une magicienne non membre du groupe d'aventuriers, et le chevalier.

En résumé :  des portes, des monstres, et des trésors.

Mais le tout prend plutôt bien et on accroche. En tout cas si on est rôliste et qu'on aime bien D&D (voire D&D4) et que l'on n'est pas allergique à toute la succession de poncifs utilisés.

Mais en tout cas, je regrette pas mes 12,90 euros. Après, c'est à vous de voir.

 

[gallery link="file" columns="2"]