Jeu de rôle et MMORPG

01-01-2013

Une discussion / troll sur twitter avec @exirel et @bevellin commencée concernant les problématiques de leveling et de gestion des niveaux dans les MMORPG (suite à l'article ici même d'Exirel) (qui sont deux choses différentes pour moi) a fini par échouer sur un troll "les mmorpg ne sont pas des vrais JDR".

Le premier sang fut versé par @bevellin qui conchia gentiment les MMORPG et leurs joueurs (les termes exact étant Mickeys pilotés sans liberté imaginatoire). Exirel tenta de répliquer en dénonçant PMT et lien historique avec les wargames (mais là on parle d'une époque où même moi, je n'étais pas né, c'est dire si c'est vieux).

Mais alors papy Jmad, toi qu'en penses tu ? Allez-vous surement me demander. Est-ce que les MMO sont de vrais JDR ? Est ce que le fait de ne pas avoir de vrai liberté d'action fait que ce ne sont que des dégénérescences du noble jeu de rôle ?

Je dirais que non. Mais que ceux qui pensent que oui n'ont pas forcément tort. Tout d'abord parce que l'expression jeu de rôle en elle même n'est pas comprise pareil par tout le monde. Tentons (oui je parle à la première personne du pluriel, je fais ce que je veux, on est le premier jour de l'année) de donner une définition du JDR.

Un jeu de rôle c'est un jeu où :

Voilà, ça, c'est à priori une définition pas trop mauvaise d'un jeu de rôle. Bien entendu en fonction de chaque joueurs, le curseur d'importance de chacune des propositions sera variable.

Pour bevellin, le dernier item de la liste de caractéristique d'un JDR (la liberté d'action) est à priori primordiale et c'est à cause de cela qu'il refuse aux MMORPG la précieuse et si recherchée étiquette de jeu de rôle. Exirel comme contre exemple citait les PMT, arguant que dans un porte monstre trésor, il n'y avait aucune liberté d'action. Personnellement je pense qu'ils ont tout les deux un peu raison et tout les deux beaucoup tort.

Je reconnais bien volontiers que dans un MMORPG, la plupart du temps la trame globale soit inamovible (je pourrais citer en contre exemple Eve Online, mais un cas parmi tous les autres ne fait pas une généralité). Par contre, si l'on ne se limite pas à jouer à WoW comme un kévin et que l'on ne  se contente pas de jouer comme on jouerait à un livre dont vous êtes le héros, je ne peux être totalement d'accord avec bevellin. On a en effet une grande liberté dans un MMORPG. La première de toute étant la même que dans un JDR classique, celle de ne pas suivre les directives. On peut très bien en effet passer de longues heures dans les tavernes des villes, discuter avec des gens ou juste voyager pour contempler les paysages. Et ce n'est pas parce que peu de joueurs le font que c'est une raison pour dire que ce n'est pas possible.

De la même façon, je connais énormément de MJ de JDR qui font jouer des scénarios très linéaires ; et pas que pour du PMT ou du scénario officiel, pour tout type de jeu ; des parties où les joueurs n'ont pas le droit de sortir des lignes (j'ai même vraiment entendu ça, un MJ disant "non mais, tu ne peux pas, ce n'est pas prévu dans le scénario").

Les puristes vont hurler et courir chercher goudrons et plumes. Moi-même, il y a quelques années, j'aurais fait parti de la foule hurlante, réclamant la vie de ces mécréants.

Depuis, je suis devenu un vieux. Enfin, plus sérieusement j'ai observé plus de joueurs, me suis rendu compte que vouloir forcer certains joueurs à profiter de la liberté que le JDR leur offre, parce que je trouve que c'est un point important était inutile, contre-productif, voir carrément une erreur.

Après tout, moi même, je suis un joueur totalement non optimisateur, j'ai énormément de mal à ne pas m’énerver quand des gens bien intentionné m'explique comment je dois créer mes persos et pourquoi j'ai tort de dépenser des points dans des trucs inutiles.

Donc au final, effectivement je pense que les MMORPG ne sont pas forcément la plate-forme la plus facile pour profiter de la liberté que peut offrir un JDR traditionnel. D'un autre coté, ce n'est pas parce que ce n'est pas facile que ce n'est pas possible. (Sinon on pourrait aussi dire que D&D n'est capable de faire que du PMT et qu'il n'est pas possible de faire autre chose avec, ce qui est faux). Mais d'un autre, bon nombre de parties de JDR "en vrai" ne profitent pas du tout de cette liberté potentielle, voire l'interdisent.

Est ce qu'il faut pour autant ostraciser les MMORPG ? Brûler en place publique les MJ qui préparent leur scenarii et ne sont pas prêt à gérer l'utilisation par leur joueur du principe de liberté ?

Je ne pense pas. Et même, mais là ce n'est qu'un avis personnel, au final, après tant d'années de JDR, tant de parties, je ne suis même plus convaincu que cela soit le point principal d'un JDR. Maintenant ce que je trouve le plus important, c'est le fait de pouvoir incarner, comme on le souhaite et de la façon dont on le souhaite, un personnage (et tant pis s'il faut respecter le scénario plus ou moins dirigiste du MJ, il y a toujours plus ou moins d'espace autour pour pouvoir y ajouter ses variations, et ce sont des contraintes que viennent les belles choses :) ) . Vous me direz que c'est très peu le cas dans les MMO, et c'est vrai, c'est une des raisons pour laquelle je n'y joue presque plus. Et puis, je suis presque certain qu'une majorité de joueurs de JDR IRL jouent leur personnage exactement de la même façon que les kevin de WoW. (Bien souvent, en temps que MJ, je suis obligé de pousser mes joueurs à l'incarnation de leur personnage sans quoi ils ne le ferraient pas). Et cela vaut pour tout les JDR, taper sur D&D serait trop facile. Par exemple, j'ai pu croiser des joueurs de Cthulhu intéressés presque uniquement par la partie enquête et qui ne s'occupait que peu (voir pas) de l'évolution de leur perso.

Voila, vous avez mon avis. Pas de notion de hiérarchie absolue entre JDR ou MMORPG ou entre les différentes façon de concevoir ce loisir. Juste des façon de jouer que j'aime et d'autre que je n'apprécie pas et des outils mis en place par les MMORPG ou les JDR qui facilitent ou compliquent certaines façon de jouer.