Background et Personnages

25-08-2015

Je dois l'avouer en tant que joueur, je suis un gros gros fan des backgrounds détaillés, en plusieurs pages, qui expliquent toute la psyché du perso, détaillent ses expériences, avec les éléments majeurs de sa vie, les grosses erreurs, les réussites, les décisions importantes qu'il ou elle a eu à prendre, les traces que les choix du passé ont laissées, etc.

J'y ajoute également les tics (manières ou langage), les habitudes, les préférences alimentaires, vestimentaires, etc.

Et quand mes personnages doivent prendre une décision, ils la prennent en adéquation avec tout leur passif, le corpus qui les définissent. Du coup jouer un personnage me demande une faculté d'immersion en "eux" assez importante (et je garde parfois des traces d'anciens personnages de jeu que j'ai incarné pendant longtemps. Comme par exemple mon amour de la couleur violette pour écrire, mon amour du Bloody Mary ou du Gimlet (celui là, je l'ai « attrapé » d'un de mes personnages tout en l'ayant emprunté à Georgina Kincaid [l'héroine de Richelle Mead (oui je lis de la bitlit (beaucoup même)])). Mais donc oui, je suis fan des backgrounds de personnages.

En temps que MJ, il m'arrive aussi assez souvent d'être chiant à ce niveau là. Alors pas pour toutes mes parties (loin de là), mais sur des campagnes qui vont durer, avec des personnages qui vont être récurrents dans des univers que j'aime, je demande à ce que mes joueurs fassent des background avant la partie et bien entendu qu'ils me les envoient. Je ne fais pas cela par simple sadisme, mais parce qu'en tant que MJ ils vont me servir pour plein de choses :

D'ailleurs j'aime les systèmes de créations de personnages qui intègrent totalement la création du background dans celle du personnage. Après tout je comprends bien que les joueurs n'ont pas forcément le temps de créer un BG complet. Et l'intégrer d'une manière fluide dans la création du personnage est un bon moyen pour avoir le beurre et l'argent du beurre. Les personnages ont un BG que je peux utiliser et les joueurs n'ont pas besoin de trop prendre de temps pour préparer leur parties. Donc forcément, tous les systèmes que je crée se base sur des personnages avec BG, en essayant aussi d'intégrer la création du BG dans la création du personnage (oui je sais cette partie est embryonnaire dans le Simon Système, mais bon tout est embryonnaire dans le Simon Système). Le seul système que j'ai créé qui by design oblige les PJ à ne pas avoir de BG implique que ce soit le MJ qui crée de son coté tous les BG des personnages (il faudra que j'en parle un jour ici).

Bon alors là, c'est le moment où vous vous dites pourquoi est ce que cet article est publié dans 'Débats'. Parcer qu'après tout il y a pas beaucoup de prise pour un débat (bon à part de 'est ce que je suis un MJ psychotique ou pas ?, mais c'est pas le sujet) jusqu'à présent dans mon blabla, vu que je ne pose pas de questions.

Mais en fait si, tout cela n'était qu'une introduction visant à préparer le terrain mes questions qui sont :

Je reprends ma dernière question. Que penseriez vous d'un système où l'on commence par un personnage que l'on crée aussi "neutre", sans vrai aspérité, sans même réelle compétence et qui serait décrit de plus en plus à chaque fois que l'on a besoin de définir un choix. Comme une sculpture qui émerge peu à peu d'un gros bloc de pierre ? Avec un pool de point de création qu'on aurait maximum au départ et qui s'écoulerait petit à petit.

Par exemple, l'histoire démarre, chacun défini son personnage en quelques traits / mots. Ensuite arrive un moment où le groupe se fait tirer dessus. Il faut esquiver. Chacun décide alors si il est "bon" en esquive ou pas (ça consomme des points de création), voire même pourquoi il est bon. Et on fait les jets d'esquive en fonction de ce que l'on vient de définir.

Puis l'histoire reprend, les joueurs arrivent dans une bibliothèque, et l'un des joueurs décide que son personnage est fan d'un des auteurs présent en rayonnage, hop quelques points de création en moins, et hop il part dans un récit sur l'enfance de l'auteur en question.

Encore un peu plus loin, tous se retrouvent dans un restaurant pour rencontrer leur contact et l'un des joueurs décide que son personnage est végétarien (et qu'il ne se sent pas bien et est énervé d'être dans un restaurant à burger) et un autre qu'il est allergique aux tomates (hop point de création).

Qu'en pensez vous ?